Aller au contenu principal

Transformez vos collaborateurs en intrapreneurs

Article publié le 10 avril 2017

Jonas Guyot, co-fondateur de Corporate for change, explique pourquoi les intrapreneurs – les salariés d’une entreprise développant un projet viable en son sein – sont une aubaine pour les entreprises.

La transformation digitale, les nouvelles méthodes de travail, les défis sociaux et environnementaux bouleversent les organisations. De nombreux grands groupes et PME doivent réinventer leurs manières de fonctionner afin d’être plus agiles, innovants et attractifs. L’intrapreneuriat est un élément de réponse à ces enjeux.

Développer l’intrapreneuriat permet d’abord de se réinventer plus vite. Si l’innovation a longtemps été un pré carré réservé aux départements R&D ou aux consultants, les organisations ont besoin aujourd’hui de rendre l’ensemble de leurs collaborateurs acteurs de cette innovation. Les modes de travail collaboratifs et les schémas d’innovation dits « bottom-up » participent de ce nouveau modèle.

Pour attirer et retenir les talents, les entreprises ont aussi intérêt à donner de l’autonomie et du sens au travail pour favoriser la créativité, garantir l’épanouissement de leurs salariés et s’assurer de leur engagement. Les modèles trop hiérarchiques et en silos ne sont plus adaptés aux attentes des collaborateurs, en particulier des jeunes. L’intrapreneuriat ouvre, au contraire, le champ des possibles pour chaque salarié et renforce la fluidité de l’organisation.

 L’intrapreneuriat ouvre le champ des possibles pour chaque salarié et renforce la fluidité de l’organisation.
 Jonas Guyot, co-fondateur de Corporate for Change

Enfin, l’intrapreneuriat peut être un moyen pour des salariés de transformer leur entreprise de l’intérieur, au service de la résolution de problèmes de société. Cet intrapreneuriat social consiste à intégrer la « Responsabilité Sociale des Entreprises » au cœur de métier et à réconcilier business et sens. A l’exemple de Fleur Parnet, manager chez Danone, qui lance en Belgique une gamme de smoothies réalisés à partir de yaourts et fruits invendus pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

L’intrapreneuriat n’est pas une recette miracle, mais une nouvelle vision de l’organisation et de la gestion des talents. Pour réussir, il faut se poser la question : « Où veut-on aller ? » pour asseoir une vision d’avenir partagée au service de laquelle les intrapreneurs vont pouvoir s’exprimer. Ensuite, il est important d’accepter que cela ne fonctionne pas du premier coup et que de nombreux projets échoueront. Adoptez une véritable démarche entrepreneuriale : rêvez grand, mais agissez maintenant en initiant des tests à petite échelle et dans une optique d’amélioration en continu. 

Tags associés :