Aller au contenu principal

Ce luthier autodidacte fabrique des guitares avec des palettes en bois

Article publié le 05 avril 2018

Jérôme Zambar a lancé avec Skelter guitare les premiers modèles de guitare haut de gamme fabriqués avec des palettes en bois. Le luthier amateur revient sur la genèse du projet.

Des guitares fabriquées en mode DIY, vous en rêviez ? Jérôme Zambar, la quarantaine espiègle, l’a fait. Depuis quelques mois, ce luthier autodidacte s’est fait une place dans le milieu grâce à ses créations originales, taillées dans des palettes en bois chinées un peu partout. Vendues autour de 2 000 euros, les « skelter guitares » de Jérôme s’adressent avant tout à un public de connaisseurs. « Je fais du haut de gamme, je ne voulais pas qu’on se dise  puisque c’est de la palette, le reste doit être cheap », assure t-il. Fabrication française, micro SP Custom, manche à guitare Fred Parts et électronique sur demande, les skelter guitares ne sont définitivement pas des modèles ordinaires, tout comme le parcours de celui qui les fabrique.

« Les formations de luthier n’existaient pas il y a vingt ans. Il n’y avait qu’une seule école et il fallait avoir étudié le violon », assure Jérôme Zambar. Le luthier amateur a donc choisi la seule voie qui se rapprochait : ébénisterie. Mais au bout d’un an, estimant avoir acquis les bases pour pouvoir se lancer, Jérôme quitte la formation et commence à bidouiller ses propres guitares dans son garage. Il est alors âgé de 19 ans. Puis il loue avec un copain un local dans un studio de répétition à Montreuil et se rend compte de la difficulté de la tâche. « La première guitare que l’on a faite, dont on était vraiment fiers sur le moment, nous a lâché car on ne savait pas qu’il fallait renforcer le manche avec une tige en métal. Dès qu’on a tendu les cordes, le manche en bois s’est tordu », se souvient-il en rigolant.

Helter Skelter

Après des années de boulots divers et variés, c’est par hasard qu’il a repris cette passion là où il l’avait laissée. « Avec ma compagne qui est chaudronnière, on a fabriqué une table basse avec des palettes et je me suis servi des chutes pour fabriquer un corps de guitare, juste pour moi ». Une idée qu’il va faire fructifier jusqu’à lancer  son site internet Skelter guitare il y a tout juste un an, inspiré de la chanson des Beatles « Helter Skelter », reprise par le groupe de hard rock américain Mötley Crüe. De ce fait, ses guitares ont un côté punk assumé : les matériaux sont bruts, le bois de la palette est seulement verni et poli finement mais laisse apparaître les défauts inhérents à ce type d’ouvrage : « Je laisse les clous qui restent enfoncés dans le bois, j’aime bien ça donne un côté roots ».

Roots ou punk ses guitares ont de l’allure et surtout un son qui surprend. « Certains guitaristes à qui j’ai présenté mes guitares sont parfois dubitatifs lorsque je leur explique comment je les fabrique. Mais dès qu’ils les essaient... » Jérôme Zambar laisse sa phrase en suspend et pour cause : son travail parle pour lui. Depuis le lancement de Skelter guitare, les demandes affluent, les retours sont excellents. Il y a trois mois, il rencontre le guitariste Bror Gunnar Jansson. Ce dernier tombe amoureux de ces guitares et finira sa tournée française avec la « bluesmaster » créée expressément pour le blues man suédois. « J’aime beaucoup Gunnar, je me suis dit que cette guitare lui irait très bien », s’enthousiasme le luthier punk.

Tags associés :