Aller au contenu principal

Prévention : bien vivre l'hiver

Article publié le 09 janvier 2017

Quelles sont les bonnes pratiques pour passer un hiver en sécurité et éviter les risques ? Quelques conseils de prévention, notamment pour les personnes vulnérables ou âgées ainsi que les nourrissons.

Le feu qui crépite dans la cheminée, les plaisirs d'un séjour au ski, les ballades revigorantes au grand air... Les avantages de l'hiver ont aussi leur revers de médaille : risque d'incendie domestique accru, intoxication au monoxyde de carbone, chutes ou encore des épisodes grippaux qui peuvent nous affecter. Quelles sont les bonnes pratiques pour prévenir ces maux ?

Identifier et prévenir les dangers dans la maison

Chaque année, 6 000 intoxications et 150 décès d'origine domestiques sont causés par le monoxyde de carbone et 10 000 personnes sont victimes d'un incendie domestique. Ces risques sont sous-estimés et méconnus car chacun se sent naturellement protégé dans sa propre maison.

Pour éviter tout risque de monoxyde de carbone, des recommandations sont à suivre : aérer suffisamment les pièces, faire entretenir la chaudière par un professionnel qualifié, nettoyer régulièrement les brûleurs de la cuisinière à gaz, vérifier le bon fonctionnement du système de Ventilation mécanique contrôlée (VMC)...

Quant au risque d'incendie domestique qui se déclare en France toutes les deux minutes, la vigilance est de mise sur les points suivants : ne pas fumer au lit, éviter de surcharger les multiprises, proscrire l'usage de lampadaire halogène sans grille et d'abat-jour en papier, ne pas stocker de combustibles inutiles ni de produits inflammables, vérifier le détecteur de fumée dont l'installation est obligatoire depuis 2015 et prévoir un extincteur.

Contre les maux liés au froid : précautions utiles

En plus des maux courants tels que rhumes, rhinopharyngites et bronchites, le nombre de personnes touchées chaque année par la grippe est évalué à 2,5 millions. De plus, 30% de nourrissons sont infectés par la bronchiolite. Les modes de transmission des maladies virales respiratoires favorisent la prolifération des virus.

Dans la liste des gestes pour limiter la contagion, le lavage fréquent des mains est essentiel. Le savon liquide est d'ailleurs préférable au savon en pain, véritable nid à bactéries lorsqu'il reste humide (mieux vaut opter pour un porte-savon à grille) et l'hydratation des mains est indispensable car garante d'une peau plus saine. L'usage de mouchoirs en papier dans le respect des conditions d'hygiène et le port d'un masque sont également conseillés.

Vigilance accrue selon les conditions climatiques

Savez-vous que le froid extrême, le vent glacial , les chutes de neige peuvent causer des risques avérés pour la santé ? L'hypothermie, les gelures aux extrémités, l'aggravation des risques cardiovasculaires, les mauvaises chutes sont plus courants qu'on ne le croit.

En cas de déplacement à l'extérieur, il est bien-sûr recommandé de prévoir des vêtements chauds et imperméables ainsi que des chaussures adaptées mais également de se munir d'une couverture, d'un téléphone et de ses médicaments habituels dans le cas où les conditions météos bloqueraient le retour au domicile. 

Ces usages sont d'autant plus nécessaires à appliquer par les enfants en bas âge et les plus de soixante-cinq ans.

Se préparer aux sports d'hiver

En prévision d'un séjour au ski, il est conseillé de se préparer physiquement à l'effort et de travailler son équilibre. Face au nombre élevé d'accidents de sports d'hiver, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES)  alerte sur les conduites à risques et encourage les pratiques sécurisées :

●    activité sportive régulière tout au long de l'année et étirements musculaires ;
●    équilibre nutritionnel (lire  "10 astuces pour un repas express et sain" ) ;
●    port du casque pour les enfants : le taux de traumatisme crânien est divisé par deux lors d'une collision ;
●    protection des yeux par des lunettes de soleil anti-UV et crème solaire adaptée ;
●    réglage des fixations par un professionnel.

En complément, retrouvez ici les dix conseils pour que le ski reste un plaisir.

* Source : recommandations issues du Ministère de la santé et des solidarités, de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) et de l'Assurance maladie > document de référence.

Tags associés :