Aller au contenu principal

Co-voyage solidaire : bouger ensemble, au-delà de la maladie ou du handicap

Article publié le 08 février 2018

Vous connaissiez le co-voiturage ? Découvrez le co-voyage solidaire, qui permet aux personnes souffrant de maladie, d’un handicap ou d’autres difficultés de se déplacer plus facilement.

Il y a des moments dans la vie où se déplacer seul relève d’une mission impossible. Parce qu’on a un handicap, parce qu’avec l’âge on devient moins agile dans la rue, parce qu’on est seul avec plusieurs enfants… autant de situations qui peuvent tous nous concerner, à un moment ou un autre de nos vies. Un simple coup de main, une présence, quelqu'un pour lire les panneaux d’affichage ou aider à porter les sacs, et voilà que le voyage deviendrait pourtant possible.

C’est en faisant ce constat que Hind Emad a créé Faciligo, une plate-forme qui met en relation ceux qui ont besoin d’aide pour se déplacer, et ceux qui, sur ce trajet, sont disponibles et ont envie de les accompagner. À pied, en train, en avion… tous les modes de transport sont concernés, les trajets longs aussi bien que les petits déplacements du quotidien.

Une cagnotte partagée qui peut être reversée à des associations

Sur le même principe que le covoiturage, les frais de transport sont partagés : la personne accompagnée participe aux frais de la personne qui l’accompagne. La somme est versée dans une cagnotte sur Faciligo. La personne qui accompagne peut alors encaisser cet argent, ou bien le faire verser à une association.

Réseau social destiné aux voyageurs, Faciligo est aussi une agence de voyages. Aux mêmes tarifs que ceux proposés en direct par la SNCF, la plateforme permet d’acheter ses billets de train. Cette option assure aux deux voyageurs des places côte à côte. Le site est accessible sur tous supports et, à terme, Hind Emad prévoit « une application mobile qui permettra, grâce à la géolocalisation fine, d’envoyer une demande ou une proposition d’aide sur site, à tous les membres de la communauté, y compris en dernière minute ».

Co-voiturage sur le chemin de l’hôpital

La plateforme RoseCar est pour sa part un peu plus spécialisée et propose des covoiturages sur des trajets domicile-hôpital. Là aussi, le service vient répondre à plusieurs besoins : créer des relations entre les patients, soulager les aidants, anticiper la fin progressive du remboursement des frais de transport des malades en ambulatoire. « Nous cherchons à impliquer le plus possible les médecins, les personnes qui assurent l’accueil ainsi que les associations de malades, afin que cette nouvelle façon d’aller à l’hôpital entre dans les habitudes », explique Aude Thiérard, chef de projet RoseCar.

Tags associés :