Aller au contenu principal

Passeport Avenir encourage l’ambition professionnelle de la jeunesse

Article publié le 20 avril 2015

L'association propose à des étudiants issus d’un milieu modeste d’être accompagnés par des salariés. L'objectif est double : les soutenir dans leur cursus et favoriser leur insertion professionnelle.

Parce que les inégalités sociales, culturelles et territoriales pèsent sur les parcours scolaires, l’association Passeport Avenir se mobilise pour donner toutes ses chances à la jeunesse. En lien avec les entreprises et les établissements scolaires, l'association Passeport Avenir accompagne chaque année 6 150 élèves issus des milieux populaires.  Elle crée des rencontres entre ces jeunes et des volontaires en poste en entreprise, qui souhaitent faire éclore de nouveaux talents en partageant leur expérience. Pour cela, elle propose des programmes qui s'adressent aussi bien à des lycéens des filières technologiques et professionnelles qu'aux étudiants de BTS, d'IUT, de grandes écoles ou d'universités. Chaque jeune est suivi par un mentor formé par Passeport Avenir. Ce dernier peut jouer différents rôles et concerte régulièrement les enseignants.

 Nous sommes attendus pour leur donner une vision de l’entreprise, ses codes et ses habitudes, leur expliquer le fonctionnement de l’organisation.
 Geoffrey de Barbeyrac, tuteur au sein de Passeport Avenir.

 

Une approche immersive et pédagogique

Geoffrey de Barbeyrac, directeur en charge du Pilotage performance Distribution de Generali France, s'est déjà engagé à coacher une étudiante en BTS. « Nous sommes attendus pour leur donner une vision de l’entreprise, ses codes et ses habitudes, leur expliquer le fonctionnement de l’organisation. » Pour lui, être tuteur au sein de Passeport Avenir, c'est « donner à ces étudiants qui ne connaissent pas cet environnement une idée du monde dans lequel ils s'apprêtent à entrer. C'est avant tout une approche pédagogique, et il faut bien le comprendre car ils ont tous des niveaux de maturité différents selon leur expérience, leur personnalité et le contexte dans lequel ils ont grandi ».

Certains mentors aident leur filleul à se poser les bonnes questions par rapport à leur avenir, d'autres se concentrent sur les règles à respecter en entreprise, le langage approprié et la tenue vestimentaire à adopter. « Les codes du collectif ne sont pas forcément intuitifs, ils s'acquièrent », souligne Geoffrey de Barbeyrac. « Coacher, c'est donner aux jeunes ces clefs de lecture afin qu’ils puissent se préparer et éviter des déconvenues. »

Une mise en confiance capitale

Chez Passeport Avenir, 70 % des étudiants suivis bénéficient de bourses sur critères sociaux. Pour que chacun s'épanouisse en fonction de son potentiel et non de son milieu social, l’association et ses tuteurs bénévoles travaillent sur la confiance en soi. « L'environnement aide à avoir des marqueurs et en l'absence de ces derniers, il peut y avoir un manque. Mais s'il y a volonté et capacité de gravir la pente, la mise à niveau est possible, heureusement. La mise en confiance est capitale. Un dispositif comme Passeport Avenir va permettre d’accompagner ces jeunes vers des prises de poste à responsabilités en entreprise », explique Geoffrey de Barbeyrac.

Un accompagnement poussé

Les programmes mis en place par l’association ne s'appuient pas seulement sur le mentorat individuel. Ils comprennent aussi des ateliers : 

  • de sensibilisation à la poursuite d'études,
  • de découverte de l'entreprise
  • de professionnalisation (aide à la recherche de stage ou d’emploi, élaboration de CV, de lettres de motivation, etc.).

L'association propose également des conversations en anglais, des cours d'orthographe ou du coaching en ligne. Elle apporte parfois des aides matérielles concrètes dans des moments clés, en participant notamment aux frais de transport et d'hébergement des élèves engagés dans les concours d'accès aux grandes écoles.

Des résultats probants

Depuis sa création en 2005, Passeport Avenir a accompagné environ 30 000 étudiants. L'efficacité de sa démarche n'est plus à démontrer : neuf professeurs sur dix estiment que le mentorat relève les ambitions de leurs élèves, et 87 % des mentors trouvent que leur engagement au sein de l'association renforce leur motivation professionnelle. Du côté des jeunes, l’association constate une baisse des abandons en classes préparatoires qui permettent d'accéder à des filières d'enseignement supérieur. Par ailleurs, 100 % des élèves accompagnés trouvent un emploi dans les six mois suivant l'obtention de leur diplôme. Pour information, la moyenne nationale est de 71 %.

Tags associés :