Aller au contenu principal

Le numérique est-il un levier pour la citoyenneté ?

Article publié le 10 janvier 2017

Le digital favorise-t-il l'action citoyenne ou son usage impacte-t-il peu l'engagement au service du bien commun ? Une récente étude fait le point sur l'évolution des usages pour les Français.

Afin de mieux comprendre l'impact du numérique dans notre vie, une enquête en ligne a été menée avec Orange par l'Institut BVA en novembre 2016 auprès de 1 000 personnes. Degré d'implication apporté par le digital, nature de l'engagement citoyen, sources d'information utilisées, identité numérique sont autant de thématiques abordées dans le sondage.

Le numérique, gage d'implication citoyenne ?

Alors que l'avènement du numérique, facilitateur de l'accès à l'information pour tous, promettait une société plus égalitaire, force est de constater qu'en cette fin d'année 2016, les Français n'en étaient pas dupes. Pour 65% d'entre eux, l'engagement citoyen via le digital est "plutôt une illusion" contre 27% qui le considèrent "comme une révolution". Raisons invoquées ? "Le fonctionnement de la vie publique et politique reste inchangé" (50%) et "seule une partie de la population utilise ces nouvelles formes de concertation et d'implication" (15%).

 10% des Français pensent que l'apparition des outils a impacté leurs pratiques au service du bien commun.
 Etude BVA-Orange, décembre 2016

A noter, le fait d'être déjà un minimum engagé dans la vie publique - indépendamment des outils offerts par le numérique - influe sur le résultat. Le digital peut faire bouger les lignes chez les individus qui s'intéressent peu ou pas du tout à la vie publique et citoyenne. 10% d'entre eux précisent que l'apparition des outils a impacté leurs pratiques au service du bien commun.

Les Français engagés dans le numérique : oui mais comment ?

Les formes d'engagement citoyen revêtent des formes diverses et variées. Parmi les actions de e-mobilisation, la pétition en ligne est citée par près de la moitié des personnes interrogées et ce taux grimpe à 61% pour les 65 ans et +. La recherche d'informations sur l'actualité publique et/ou politique et le partage de ces infos est citée par 45% du panel, suivi par l'abonnement à un réseau social (Facebook ou Twitter) de la commune, du département ou de la région, mentionné à 19%.

La participation à une consultation en ligne pour une institution (vote pour choisir le nom d'une région par exemple) est citée par 18% des personnes sondées. Les autres pratiques (dialogue via un réseau social, participation à un événement créé via les réseaux sociaux ou encore inscription en ligne pour une mission bénévole) obtiennent quant à elles un taux de réponse entre 7 et 10%.

Le digital, 2ème source d'infos

A la question portant sur les sources d'informations sur la vie publique et politique, c'est la télévision qui arrive en première position avec 85% des suffrages. Le web et les réseaux sociaux , la radio et la presse écrite étant suivis "souvent ou de temps en temps" par respectivement 73%, 67% et 61% des personnes interrogées.

Identité numérique : les Français pas tout à fait prêts…

Il apparaît que seul un tiers des Français verraient de façon positive la création d'une identité numérique. Ce résultat est à nuancer selon le genre et la catégorie socio-professionnelle puisqu'il est plus élevé auprès des hommes (41%) et des cadres (48%).

Tags associés :