Aller au contenu principal

Jean-Marc Potdevin, l’entrepreneur au service des démunis

Article publié le 30 novembre 2017

Entrepreneur à succès, Jean-Marc Potdevin a tout quitté pour lancer Entourage, un réseau social qui lutte contre l’isolement des sans-abris. Portrait d’un homme engagé.

Qu’il parle à Dominique Versini, l’adjointe à la solidarité de la maire de Paris, à un sans-abri ou un journaliste, Jean-Marc Potdevin conserve le même regard. Ses yeux bleus perçants vous fixent avec attention et bienveillance. Depuis longtemps, l’entrepreneur engagé a appris à aller au-delà des masques et des préjugés. Pourtant, son histoire a commencé bien loin du champ social.

La course au succès

Ingénieur de formation, Jean-Marc Potdevin a débuté sa carrière professionnelle aux États-Unis, dans un laboratoire de recherche au Texas. Là-bas, il est l’un des premiers à miser sur Internet, une invention qui va changer bien des vies. D’abord directeur technique de Kelkoo, une entreprise de comparaison de prix lancée en 2001, il devient vice-président de Yahoo Europe quand le Groupe rachète Kelkoo. Un peu malgré lui. Car Jean-Marc Potdevin le sait, le sent déjà : son quotidien manque de sens. « Je me suis laissé prendre dans une course au succès qui vous donne l’impression que votre travail et votre performance font tout. J’ai perdu mes repères dans tout ça, en fait je ne savais pas où j’allais », analyse-t-il aujourd’hui.

Finalement, c’est son corps qui lâche le premier. Un œdème pulmonaire le convainc de faire baisser la pression et de quitter Yahoo. Mais quelle nouvelle direction donner à sa vie ? Jean-Marc Potdevin n’en a alors aucune idée. Pendant six années, il prend le temps de voyager, de penser à lui, à sa famille. Il renoue aussi avec sa spiritualité, trop longtemps mise de côté. Alors qu’il parcourt le chemin de Compostelle, il vit une expérience spirituelle qui le marque profondément. Il en publiera un livre, Les mots ne peuvent dire ce que j’ai vu : l’expérience mystique d’un business angel[1].

De nouveaux choix de vie

Chacune de ces étapes change son rapport aux autres. Et l’entraîne, peu à peu, vers de nouveaux choix de vie. À force de dire « bonjour » aux sans-abris de son quartier et d’entendre leurs galères, le quinquagénaire décide d’utiliser ses compétences dans la webosphère pour agir. En février 2014, il lance Entourage, une application pour connecter les personnes à la rue, les associations et les riverains. « Ce qui manque le plus aux sans-abris, c’est la relation à l’autre. Si personne ne leur parle, c’est comme s’ils n’existaient pas. Cet isolement social est une immense détresse pour eux », explique-t-il. Sur Entourage, les citoyens peuvent proposer des actions solidaires (accompagner quelqu’un chez le médecin, au cinéma…) et alerter le réseau en cas de besoins de sans-abris près de chez eux. Cela permet de créer « une relation gagnant-gagnant », selon Jean-Marc Potdevin. « Les personnes à la rue ont aussi beaucoup à apporter, un discours plus vrai, sincère, qui permet de se reconnecter à l’instant présent. »

Trois ans plus tard, Entourage compte 25 000 utilisateurs à Paris, Lille, Lyon et Grenoble. Dernièrement, l’association a lancé le dispositif Simplecommebonjour, des vidéos-conseils pour entrer en contact avec les démunis, sans les brusquer. Ces interviews croisées avec des personnes de la rue et des professionnels du secteur s’attaquent aussi à de nombreux préjugés. Le combat de chaque instant de Jean-Marc Potdevin.

 

[1] Éditions de l’Emmanuel, 2012

Tags associés :