Aller au contenu principal

Le vent nouveau de l’entrepreunariat social

Article publié le 20 mars 2018

Contrairement aux idées reçues, concilier engagement social et réussite économique ne relève pas de l’utopie ! Rencontre avec des entrepreneurs sociaux qui révolutionnent le monde de l’entreprise.

Une nouvelle génération d’entrepreneurs démontre que l’efficacité économique peut être mise au service de l’intérêt général. Souvent issus des générations Y et Z, ils redonnent un sens au travail en créant des entreprises qui développent des projets à vocation sociale, solidaire, environnementale…

Créer du lien le temps d’un repas

L’aventure des Petites Cantines  repose sur l’idée de l’échange. « 45 % de personnes se plaignent de la solitude. Avec notre réseau de cantines de quartier, nous créons du lien entre les habitants par la préparation et le partage de repas en cuisinant des produits locaux et souvent bio. Chacun donne ce qu’il veut pour payer son repas », expliquent Diane Dupré la Tour et Étienne Thouvenot. Les deux fondateurs préparent des ouvertures à Lyon, mais aussi Dijon, Strasbourg et Lille.

Donner une seconde vie aux vêtements

Dans l’habillement, la marque drômoise Axelle&Ciel , lauréate de la première édition de la Social Cup, donne une seconde vie à des vêtements récupérés. Recoupés, teints avec des teintures végétales et imprimés, vos anciens pulls et t-shirts deviennent des pièces uniques. Pour sa fondatrice Axelle Nick, cette mode durable lutte contre les énormes quantités d’eau et d’énergie dépensées pour fabriquer des vêtements à l’autre bout du monde, souvent dans des conditions indignes.

Révolutionner le don

Avec son entreprise sociale microDON , créée en 2009, Pierre-Emmanuel Grange fait figure de pionnier. Aujourd’hui, 315 sociétés adhérentes proposent à leurs collaborateurs le don sur salaire et 15 enseignes de distribution invitent les consommateurs à réaliser un arrondi en caisse. En 2017, microDON a permis de collecter plus de 2,4 M€ de dons. « Les lignes bougent et la responsabilité sociétale devient un sujet majeur. Entre 2016 et 2017, le nombre de dons a triplé et, la collecte, doublé. Nous venons de lancer la plateforme de l’engagement pour simplifier le déploiement d’actions de mobilisation des collaborateurs en entreprise », souligne Lucie Gaudens, directrice Communication et 1ère salariée de microDON, qui réunit désormais près de 30 personnes.

Les exemples pourraient encore être nombreux : CforGood , les Jardins de Solène , Hopaal , Constant & Zoé … Aujourd’hui, plus de 164 000 entreprises entrent dans le champ de l’économie sociale et solidaire et emploient plus de 2,3 millions de salariés. Un vivier de talents qui porte une forme différente d’entrepreneuriat !

Tags associés :