Lien d'évitement

Suivre les évolutions de la société

Observer les modifications de comportements au gré des mutations de notre société apporte un éclairage précieux qui permet d’anticiper les grandes tendances à venir. Une manière pour Generali d’appréhender les futures attentes des consommateurs susceptibles de générer de nouveaux marchés.

L'Observatoire des femmes et de l'assurance : mieux cerner les préoccupations des femmes

Generali France et Terrafemina ont lancé, en juin 2011, l’Observatoire des femmes et de l’assurance.

 

Cet Observatoire a vocation à :

  • dresser un état des lieux sur l’assurance à travers un prisme féminin,
  • mieux cerner l’attitude des femmes face aux risques, à la responsabilité, à la prévention ; leur rôle et leurs attentes en matière de protection familiale, d’assurance et de préparation de l’avenir,
  • identifier des tendances génératrices de nouveaux services,
  • fédérer un réseau de femmes expertes autour de sujets de prospective en lien avec la question féminine.

 

Baromètre 2015-2016 : Les femmes et la prise de risques

 

Le baromètre 2015-2016 de l’Observatoire des femmes et de l’assurance permet de comparer la perception femmes / hommes face aux risques dans la sphère privée comme professionnelle. L’étude, qui porte sur plus de 800 individus âgés de 18 à 65 ans, aborde la prise de risques des femmes  au regard :

  

Un baromètre annuel riche d’enseignements

Chaque année, un baromètre - réalisé par l’institut CSA - analyse l’évolution des grandes tendances ainsi que l’évolution des caractéristiques spécifiques des comportements et attentes féminines au regard de ceux des hommes.

En 2014, l'étude menée avec l'institut CSA a porté sur "les femmes et la santé". Cliquer sur l'infographie pour zoomer et accéder à l'analyse détaillée de l'étude.

 

En 2013, l’étude porte sur les femmes et l’épargne. Les conclusions ne manquent pas d’intérêt.

  • Dans un contexte morose, les femmes plébiscitent les vertus de l’épargne. La crise affecte fortement le moral des Français. On le savait. Mais les femmes sont plus inquiètes que les hommes. Elles sont de plus en plus nombreuses à se dire touchées par la crise : 97 % en 2013, un record ! Elles ne sont plus que 56 % à se déclarer optimistes quant à leur avenir, quand les hommes le sont à 67 %. En 2011, elles étaient 73%. La chute est brutale. Cette inquiétude favorise l’épargne et à la prévoyance. 69 % des femmes mettraient de côté une rentrée d’argent plutôt de la dépenser en achats ou en vacances. Sur ce point, elles sont plus prudentes que les hommes qui ne sont que 63 % à vouloir épargner.
  • Les femmes plus prudentes. La santé des proches et la préservation de l’équilibre familial sont les principales préoccupations qui incitent les femmes à épargner. Elles sont ainsi plus sensibles à la nécessité de préparer au mieux la retraite. 40 % se disent incitées à le faire, contre seulement 35 % des hommes. Enfin les femmes recherchent davantage la sécurité des placements que les hommes. Elles sont 84 % à préférer opter pour des offres à rendements limités sans risque de pertes du capital. Les placements de « bons pères de famille » sont aujourd’hui plus plébiscités par les femmes que par les hommes.
  • Tordre le cou à un cliché. Un cliché tenace ne résiste pas à l’étude, celui de la femme dépensière. Dans la réalité, elles sont plus nombreuses que les hommes à vouloir épargner et elles privilégient les placements prudents. Les Françaises sont assurément plus fourmis que cigales. Confrontées chaque jour aux difficultés économiques, combinant vies professionnelle, sociale, familiale et affective, elles sont plus que jamais conscientes de la nécessité d’une gestion rigoureuse de l’épargne du foyer.

Retrouvez l'ensemble des résultats du baromètre en cliquant ici. Une infographie a également été réalisée à l'occacion de cette étude.

En 2011, la première étude s’était interrogée sur la persistance d’une séparation séculaire des sphères féminine et masculine. L’étude montrait des hommes globalement plus préoccupés par le travail et le fait de gagner de l’argent et des femmes dont l’attention se porte, en général, plus sur la famille et, en particulier, les enfants. Pour consulter les résultats de cette étude, cliquer ici.

En 2012, le baromètre portait sur les femmes et la crise : leurs perceptions, leurs inquiétudes, leurs attentes. Les femmes, dont le moral était en baisse en 2012, se montraient plus sensibles que les hommes à l'assurance et plus exigeantes. Les dirigeantes d'entreprises affichaient une certaine prrudence quant à l'avenir. Consultez les résultats 2012  en cliquant ici.

La "hub decider woman"

Le baromètre 2011 de l’Observatoire des femmes et de l’assurance avait révélé l’émergence de la « hub decider woman ». Ces « hub decider women » sont plus que jamais au cœur des enjeux de demain par l’énergie dont elles témoignent.

Generali, une entreprise où compte la voix des femmes

L’un des objectifs de cet Observatoire est aussi de fédérer en interne des expertes pour réfléchir aux évolutions des métiers de l’assurance et de l’assistance.

Cette initiative illustre une réalité de Generali France, celle de l’importance de la place des femmes dans l’encadrement et la direction de la compagnie.

  • 27 % des cadres dirigeants et 53% % des cadres sont des femmes,
  • 1 femme est membre du Comité de Direction générale,
  • 2 femmes siègent au Conseil d’administration.

Generali, une entreprise qui s’engage auprès des femmes

Dans le cadre de ses engagement sociétaux en faveur des femmes, Generali est partenaire :

  • des Trophées des Femmes de l’économie, destinés à encourager les nouvelles générations de femmes à devenir les leaders et futures décisionnaires au sein du monde économique de demain,
  • des Trophées de la femme dans l'assurance, organisés par l'Argus pour mettre à l'honneur les carrières féminines dans le secteur de l'assurance,
  • de Force femmes, association qui accompagne et soutien les femmes de plus de 45 ans dans leur démarches de retour à l’emploi et de création d’entreprise. Generali soutient le dispositif de formation et d’accompagnement et la réalisation de supports de communication.

Marie-Louise Antoni

Marie-Louise Antoni

« Il y a un phénomène particulier à notre génération de femmes : celui d’être à la fois en charge des enfants et des parents vieillissants plus longtemps. Si les situations changent, les besoins d'assurance évoluent nécessairement ! ».

Marie-Louise Antoni,
Membre du Comité de Direction générale de Generali France

Mieux nous connaître

Notre plaquette de présentation :

Télécharger