Lien d'évitement

Shamengo : 1000 portraits pour témoigner d’un monde en train de naître 

Le 13/03/2013
Shamengo : 1000 portraits pour témoigner d’un monde en train de naître

Catherine Berthillier traque, partout dans le monde, les pionniers d’une économie plus solidaire et responsable pour donner leurs initiatives en exemple via des portraits-vidéo.

Vous avez été grand reporter pendant 20 ans, dont 15 pour l’émission culte de France 2 “Envoyé spécial” ; qu’est-ce qui vous a poussée à quitter cette voie pour créer Shamengo ?

Après 20 ans passés à dénoncer ceux qui détruisent la planète, j’avais envie de mettre mes compétences au service de ceux qui au contraire innovent pour mieux la préserver. J’ai beaucoup voyage et constaté qu’en dépit de différences sur le plan géographique et culturel, il était possible de partager les mêmes valeurs. Ce qui nous intéresse ici peut intéresser ailleurs, et vice versa. Comme en mai 68, une révolution est en marche. Un nouveau monde est en train de naître et si on me demande dans 20 ans où j’étais, je veux pouvoir en être fière.
Lors d’un reportage en Inde sur le traffic d’organes, j’ai surpris des enfants émerveillés devant une lampe solaire, qui révolutionnait totalement leur mode de vie en leur permettant d’avoir des activités après la tombée de la nuit. Or derrière cette lampe, il y avait un entrepreneur social, quelqu’un dont j’ai eu envie de faire connaître l’initiative. Depuis ce reportage, j’ai commencé à mettre des informations de côté, avec un objectif en ligne de mire : réaliser 1000 portraits. Au rythme actuel d’un nouveau portrait par semaine, il nous faudra 20 ans pour y parvenir. Auto-entrepreneurs, entreprises privées ou ONG, ce qui nous intéresse, c’est la bonne idée.

Comment sont diffusés ces portraits ?
Après avoir essuyé les refus de plusieurs chaînes de télévision, qui trouvaient le projet trop cher, trop ambitieux ou trop idéaliste, nous avons decidé il y a deux ans avec mon copain de commencer les tournages en investissant nos propres économies. La bande annonce que nous avons ainsi réalisée nous a permis de convaincre des sponsors. Nous avons également noué des partenariats avec des media tells que L’Express, Terra Eco, WE Demain, France Info…
Nos sujets sont très éditorialisés, c’est vraiment une écriture magazine en condensé. Pour des vidéos de 2 minutes, nous passons beaucoup de temps avec les entrepreneurs, et nous les suivons ensuite.

Quels sont vos projets pour les prochains mois ?
Pour mieux favoriser encore la diffusion des bonnes idées, nous allons mettre sur pied d’ici mi-avril une plateforme collaborative, sur le mode “je découvre”, "je participe", “je propose”. Cela devrait permettre à certains entrepreneurs d’entrer sur de nouveaux marchés. Le docteur indien Patak, qui emploie 60.000 personnes pour fabriquer et installer des toilettes écologiques en Inde, n’en a pas encore installé une seule en Europe. Cette plate-forme pourrait l’y aider.
Nous avons également le projet d’un village Shamengo permettant de présenter les innovations physiques ou virtuelles. Un premier village va ouvrir sur un espace de 500 mètres carrés au sein de Science City dans l’Etat indien du Gujarat mais d’autres pourraient voir le jour.


Pour en savoir plus

www.shamengo.com
 

Articles qui pourraient vous intéresser