Lien d'évitement

Pérenniser la valeur de son patrimoine

Anticipant la montée des préoccupations environnementales, Generali France s’est engagé très tôt sur le chemin de l’immobilier « vert ». Il devance ainsi la demande des entreprises, principales locataires de son patrimoine immobilier. Et leur propose d’emménager dans des bureaux dont l’impact écologique est optimal.

Eos, l’un des plus vastes immeubles HQE d’ile de France, aujourd’hui loué par Generali à Microsoft

Eos, l’un des plus vastes immeubles HQE d’ile de France, aujourd’hui loué par Generali à Microsoft

Des constructions éco-responsables

Les premières initiatives remontent à 2003, avec la conception de l’immeuble EOS situé en bordure de Seine, à Issy-les-Moulineaux (92). Loué à Microsoft, cet immense vaisseau de verre de 46 000 m2 reste l’un des plus grands ensembles de bureaux certifiés HQE (Haute qualité environnementale) de la région parisienne. Le souci écologique (performance énergétique, récupération des eaux de pluie…) et le confort des usagers (qualité sanitaire de l’air…) ont guidé toutes les étapes du projet. S’engager dans une telle éco-construction est bien sûr plus onéreux (7 à 8 % de surcoût comparé à un immeuble classique).

Mais cela offre un avantage concurrentiel en dopant la valeur du patrimoine et sa rentabilité commerciale. Le locataire, satisfait du confort du bâtiment et rassuré sur son impact environnemental, sera moins enclin à partir puisque les charges sont plus faibles sous l’effet d’une moindre consommation d’énergie et d’eau. Le risque de vacance de l’immeuble diminue d’autant.

Aller plus loin :
Generali investit responsable


Des bâtiments dont l’usage est respectueux
de l’environnement

Fort de cette expérience, Generali Real Estate (GRE) qui gère l'ensemble du patrimoine immobilier du Groupe dans le monde, s’est doté pour la France d’un solide cahier des charges environnemental qui dépasse la seule construction des bâtiments. Il se préoccupe aussi de la manière dont ceux-ci "vivent", c’est-à-dire se comportent une fois occupés. Il réalise notamment des audits de performance énergétique réelle (déjà effectué sur 90 % du patrimoine existant en France).
Generali a en outre participé dès 2006 à la genèse de la certification HQE exploitation. Elle garantit les qualités environnementales et le confort d’un immeuble lors de son utilisation par son exploitant et ses locataires : consommation d’énergie, gestion des déchets d’activité, choix des équipements, maintenance…

L'immeuble Terra Nova III, propriété de Generali à Montreuil (93)

L'immeuble Terra Nova III, propriété de Generali à Montreuil (93)


Fin 2009, l’immeuble Terra Nova III, propriété de Generali à Montreuil (93), a ainsi été l’un des premiers immeubles français certifiés HQE exploitation.

Un atout en termes d’image de marque et de maîtrise des charges, qui accroît l’attractivité du bâtiment, sa valeur locative et son prix de revente éventuel.

Cette démarche induit par ailleurs une révolution dans les relations entre propriétaire et locataires, dans la mesure où elle implique des échanges réguliers entre eux. Et donc un dialogue plus fécond.

Zoom

Deux certifications Haute Qualité Environnementale (HQE) coexistent aujourd’hui :

- Le HQE Tertiaire Construction pour les bâtiments construits dans le respect de l’environnement – consommation réduite d’énergie et de ressources naturelles – et qui offrent un maximum de confort à ses occupants.

- Le HQE Exploitation, créé en juillet 2009, pour les immeubles dont les caractéristiques intrinsèques (bâtiment, équipements…) mais aussi l’usage ont des impacts limités sur l’environnement et assurent un cadre de vie optimal à ses occupants. Cette certification exige un audit de suivi annuel et doit se renouveler tous les 5 ans.

     
 

Interview

Retrouver l'analyse de Laurent Crépin, directeur technique pour Generali Real Estate, sur la démarche environnementale et les perspectives de Generali.
Lire l'interview.

 

A découvrir

Site web www.generali-immobilier.fr