Lien d'évitement

La tendance des réseaux sociaux solidaires  

Le 28/01/2013
La tendance des réseaux sociaux solidaires

Quand l’action solidaire et éco-responsable passe par les réseaux sociaux.

Reworld, Colibri, Newmanity, Mailforgood… les réseaux sociaux solidaires deviennent des acteurs majeurs de la solidarité et de l’engagement autour d’une cause. Les porteurs de projets éco-responsables et humanitaires sont entrés dans l’histoire du web 2.0.

Les dons via les réseaux sociaux ont doublé en 5 ans
.

D’après une étude américaine de mdgadvertising.com, les dons pour des causes humanitaires via les réseaux sociaux ont plus que doublé en cinq ans aux Etats-Unis ! L’étude révèle d’autres données intéressantes. Entre autres :

Facebook, Twitter et Youtube sont les réseaux sociaux les plus utilisés pour les dons. 
536 plateformes de crowdfunding étaient en activité en 2012.

« Une très bonne année pour la générosité 2.0 »
Cette infographie de mdgadvertising montre la croissance du passage par les réseaux sociaux pour valoriser des actions solidaires et faire des appels aux dons.

 

2012: It Was a Very Good Year for Social Giving [Infographic by MDG Advertising]
Infographic
by MDG Advertising

Pour mieux comprendre le phénomène des réseaux sociaux solidaires, nous avons rencontré plusieurs d’entre eux, comme Ismaël Le Mouël, fondateur de Mailforgood. On peut lire son interview sur generation-en-action.com.

Plus récent, Newmanity, lancé début décembre 2012.
Newmanity est né d’un constat : il n’existe pas d’espaces de rencontre pour les individus désireux de transformer la société.
Quand on lui demande à qui s’adresse Newmanity, son fondateur, Victor Ferreira, évoque les « creative culturel », les CC. L’expression est née des travaux du sociologue américain Paul Ray. Il a mis en exergue des points communs sur cette tranche de la population particulièrement active dans l’avancée sociale, écologique et humanitaire. Le chercheur parle d’une potentielle nouvelle culture émergeante.

Moins d’isolation entre les donateurs
« Les CC sont estimés à environ 20% de la population mais eux pensent être moins de 5% ! Ils ne se connaissent pas, se sentent isolés ! » Newmanity répond à un double besoin pour eux.
D’abord, il les réunit.

Ils se retrouvent au sein d’un réseau où chacun cherche à contribuer au changement, à donner un sens à sa vie, à mettre en adéquation sa vie et ses valeurs personnelles.

Ensuite, il fournit l’outil qui leur manque.
Un outil pour communiquer, s’unir, diffuser ses idées et ses projets.

Le phénomène des réseaux sociaux solidaires en dit long sur les nouvelles façons de s’engager. Plus direct, plus rapide, plus agile, l’engagement change de physionomie. Et il a tout à gagner des nouveaux modes de communication.

http://www.newmanity.com/

Consulter l’étude de Paul Ray sur « Le potentiel d’une nouvelle culture émergeante aux US »


Quelques adresses d’autres réseaux sociaux solidaires :
DDnetwork, le réseau français des acteurs du développement durable

SensD, pour les étudiants qui veulent entrer en réseau autour des questions de développement durable.

Sustain at work, le réseau social de l’économie sociale et solidaire.

 

Articles qui pourraient vous intéresser